1973 - Création d’une entreprise d’un nouveau genre

Le Pasteur Georges DURRENBERGER, personnalité emblématique du nord de l’Alsace, recueillait de jeunes orphelins en leur assurant le gîte et le couvert. Mais ce n’était pas satisfaisant pour le pasteur : il voulait une véritable autonomie pour ses protégés. Et seul le travail pouvait leur assurer une véritable insertion. Le pas fut franchit avec la création de SANI, petite entreprise de nettoyage. On installa le siège social de la « START UP » dans le bureau du foyer, le pasteur se mit en quête de clients et sa femme assura la gestion. Une belle aventure commençait.
1979 - Fin d’un chapitre, Un nouvel horizon

L’Eglise, propriétaire des locaux, avait jusque là cautionné l’activité de SANI pour justifier l’insertion de ces jeunes dans la vie active. Mais il n’était pas question d’agréer une gestion économique générant des bénéfices. Or l’entreprise s’étant tout naturellement développée, cela devenait incontournable pour garantir sa pérennité. SANI s’affranchit alors de la tutelle de l’Eglise : elle achète une vieille bâtisse à BISCHHEIM, dans la banlieue Strasbourgeoise et y transfert son siège. L’entreprise pouvait prendre son envol.
1987 - SANI s’agrandit

La détermination du gérant fut payante et les affaires allaient bon train. SANI fut vite à l’étroit : une extension de locaux s’imposa et des travaux d’aménagement furent alors entrepris. La petite société s’installe peu à peu dans la sphère des affaires : nouveaux contrats, politique d’embauche ouverte à de nouvelles compétences, professionnalisation du personnel. Peu à peu vient la reconnaissance : prix du meilleur ouvrier, label qualité Diamant…
1991 - Une page d’histoire se tourne

Le couple fondateur de SANI, fatigués par un dur labeur mais satisfaits par l’œuvre de leur vie, décide de prendre une retraite bien méritée. Leur fils, Jean DURRENBERGER, est à cette époque, directeur d’une autre société : ALNET. Il va désormais gérer conjointement les deux structures. Débute alors la longue marche vers l’homogénéisation : les modes de gestion différents de ces deux entreprises imposent une restructuration globale.
1999 - La fusion absorption est entérinée

La fusion –absorption entre SANI et ALNET est réalisée, avec en dot : des locaux flambants neufs situés sur la commune de Mundolsheim.
2001 - Modernité et innovation

SANI peut désormais entrer dans l’ère de la modernité et de l’innovation. Pour conforter sa croissance, elle s’ouvre sur de nouveaux métiers, tels les services à la Personne, le Paysagisme et de nouvelles filières : Décoration florale, Déco Peinture.
2006 - Nouvel espace, Nouveau challenge

Une fois encore SANI est à l’étroit ! Pour abriter les projets de son jeune directeur, dynamique et entreprenant, il lui faut s’agrandir. Son siège de Mundolsheim double de surface pour dépasser les 1000 m2. L’extension des locaux permet principalement la création du nouveau Centre de Formation Intégré, avec un plateau technique et surtout, une véritable Salle Blanche. SANI a maintenant les moyens de relever son nouveau challenge : affirmer sa politique de développement durable sur les plans environnemental, social et économique dans l’objectif concret de la performance globale.